Françoise Bertsch



Françoise Bertsch vit et travaille à Paris et en Bourgogne.
Diplômée de l’Ecole Nationale des Beaux Arts, a fait ses études à Bourges, Paris et Toulouse.

La nature, celle de la Loire et de sa Bourgogne natale, a toujours été présente dans l’œuvre de Françoise Bertsch : mystère des terres et des roches, élan de l’arbre et ondulation des herbes, irrésistible transformation des choses. Et les traces du temps, les empreintes de l’homme. La facture, qui joue des transparences, des épaisseurs, des coulées, des givrages de la matière, nous raconte, sur son mode propre, le ballet des pulsions, des rêves et des mythes intimes.


"L'évolution picturale que l'on peut observer dans l'œuvre de Françoise Bertsch répond à une logique essentielle et intime. Ce furent d'abord des paysages solidement charpentés, aux accents colorés, affirmés, formulant la rudesse du roc, l'élan de l'arbre, les vibrations de l'herbe dans le vent.

Puis le regard s'est rapproché de ces choses de la terre, objets des lentes stratifications du temps et de l'énergie, aboutissant d'une part à des dessins dont le trait acéré fouillait les méandres, les sinuosités, les replis des écorces et des souches, d'autre part, à des toiles où les larges épanchements de la couleur, la confrontation des tonalités et des intensités célébraient les pulsions et les manifestations de la vie de la nature.

Mais bientôt ces éléments encore figuratifs s'éloignèrent, et l'artiste s'aventura dans cet univers intérieur de formes, de symboles et d'intuitions mystérieuses par lequel chacun de nous est à la fois unique et se rattache à l'immense flux de l'existence.

Le seul viatique de ce voyage est l'irrépressible volonté de trouver autre chose, de découvrir, dans la lutte amoureuse avec la matière colorée, une vérité, une évidence, un équilibre magique qui ne peuvent surgir que dans cette lutte même, qui ne sauraient être dits autrement que par cette construction inouïe qui peu à peu émerge, étonne, s'impose à travers le geste affirmé, l'apparent hasard des transparences et des effacements, les accords et les dissonances des tons, les rapports des masses et des formes.

Ballet sensible et sensuel de signes, d'éclats et d'ombres, d'épaisseur inquiétantes et de légèretés surprenantes; jeu de traces, des griffures, des graffitis, des résurgences; suggestions de structures évoquant la demeure, le rocher, le champ, l'arbre, la mer.

Ces éléments fondamentaux, de l'univers familier de l'artiste nous montrent qu'au-delà des évolutions, des recherches et des combats, cette peinture dans tous ses états est passage et rapport continuel entre le monde du dehors et le monde du dedans, jeu de reflets, d'échos, de résonances."

P.B.

Expositions à la Galerie Garnier Delaporte

  • 22 avril au 4 juillet 2010
  • 4 avril au 7 juin 2015
  • SITE INTERNET DE FRANÇOISE BERTSCH